oui mais non

Bon, qu'est-ce que je fais? Je me désabonne de la newsletter de Catbird
Ces bagues ! Je les adore.


exactement, ce dont j'ai envie en ce moment... //




oui mais non, je construis ... //

la vie est un long blog tranquille

En ce moment, je n'ai le temps de presque rien, à part m'occuper des enfants et faire tourner la maison. J'ai un million de choses en stand-by, et ça commence à sérieusement me titiller de les mener à bien. Essayer de nouvelles choses en cuisine, plus élaborées; refaire de la pâtisserie. Me préparer des petits books pour la déco de la future maison, pièce par pièce; voire simplement chiner sur Pinterest. Me poser une bonne fois pour choisir les couleurs, même si 80% des idées sont là. Me perfectionner en photo, faire ce stage tant rêvé et étudier un peu mieux mes appareils. Terminer mes photobooks en cours depuis des mois. Envoyer un tirage des photos des 6 derniers mois. Finir mon bouquin commencé il y a des semaines, et recommencer à lire un auteur contemporain pour un auteur classique comme je l'ai toujours fait. Voir des films. Faire plus de sport (au-delà de mon cours de gym hebdomadaire). Et écrire ici, plus régulièrement et de manière plus construite. 

Je suis frustrée, faut bien le dire. Mais je sais pourquoi. La V R A I E vie. A peine est-ce le bon moment de me diriger vers mon bureau, que neuf fois sur dix, Léo se réveille. Je pourrais travailler le soir, lorsqu'ils sont couchés, mais c'est le seul moment de la journée où Sébastien et moi nous retrouvons. Léo a 15 mois, il est tiré vers le haut par sa soeur, son modèle, et veut tout explorer et expérimenter. En même temps, il est un vrai greffon et demande beaucoup les bras a besoin de ma présence (bien qu'il sache très bien jouer seul un bon moment). Comme j'aime les choses bien faites et que je veux être là pour mes enfants, je me donne des ordres de priorité et certaines envies sont simplement recalées, faute de temps de qualité à leur consacrer. Alors je patiente. Tout en sachant que mes enfants grandiront très trop vite, et que le jour où j'aurai tout le temps du monde à consacrer à mes activités, à un nouveau travail qui sait, je regretterai ces moments. 

Quand je regarde Romy et Léo jouer, pleinement ancrés dans le présent, je me dis qu'ils sont dans le vrai et qu'ils me donnent la chance de retrouver ces sensations. Autant que je le puisse. Alors je lâche mon téléphone et je les suis. Où qu'ils m'emmènent, aujourd'hui, c'est là ma place. //



happy little things #8

Redécouvrir ces photos près de 6 mois plus tard //




happy little things #7


Là où je vis //

une idée qui fuse

suspension Fuse

Cette suspension de Note Design Studio découverte dans le dernier Milk Decoration représente à elle-seule mes deux sources d'inspiration pour notre future maison, la simplicité du design scandinave rehaussée d'une couleur terracotta dont la matière me rappelle les céramiques et poteries du sud de l'Italie, en particulier des Pouilles - région si chère à mon coeur. Ce ton chaud qui se marie impeccablement avec le blanc mais aussi avec le gris et le noir, pourrait m'inspirer la couleur des murs de la cuisine (pour laquelle j'ai tant de mal à me décider). Nous aurons une petite surface murale: un pan de mur au-dessus des plans de travail et autour d'une large fenêtre bandeau et un second autour d'une grande baie vitrée donnant sur le jardin*. Le sol étant en parquet clair et les éléments de la cuisine blancs, je me dis que cette note chaude, dans une émulsion la plus mate possible pourrait être très agréable. A suivre ///

*ainsi qu'un pan au-dessus d'un "mur" de placards blancs.

avoir ou ne pas avoir

image
Pendant longtemps, posséder notre appartement ou notre maison ne nous intéressait pas du tout. Voyager et profiter de la vie nous suffisaient et l'on remettait ces responsabilités-là à plus tard. Puis l'envie nous est littéralement tombée dessus lorsque Romy est née, lorsque les prérogatives de la location ont commencé à nous peser et que le prétendu sentiment de liberté que nous ressentions de n'être que locataires n'existait plus. Il a dû se passer 2 ans avant que la décision soit prise d'acheter ou du moins de commencer à chercher. Rénover une maison: telle fut notre première idée rapidement remplacée par celle de construire. Notre idéal se projetait dans une maison cubique de plein pied, en U voire en L, entourée de verdure sans être non plus au milieu de nulle part. (Il est très important pour nous de vivre près d'un aéroport international.) Nous avons rapidement trouvé un terrain, dans une zone que nous ne visions pas au départ*, le pays de Gex, bassin genevois. Le terrain n'était pas libre de constructeur... adieu maison d'architecte. Le village ne permettait pas non plus de construction cubique. Premiers compromis. Mais nous avons eu le coup de foudre pour cette parcelle d'un peu plus de 1'000 m2 située dans un ancien verger et avons décidé de sauter le pas. Un mois plus tard, j'étais enceinte de Léo. C'était le printemps et l'aventure ne faisait que commencer!

*nous habitions en Suisse à cette époque
///

true colors

image via Pinterest
C'est un rêve depuis quelques années et voici que je suis sur le point de le réaliser. Décorer de A à Z (avec Sébastien) notre future maison. Notre bulle, notre nid, notre espace. Cela veut dire tant pour moi. Nous avons toujours vécu en location, trois appartements successifs depuis la naissance de Romy. Oui, nous avons eu la chance de vivre dans des endroits spacieux et confortables mais à des années-lumière de ce à quoi j'aspire en matière de décoration d'intérieur. Comme ces murs désespérément blancs auxquels je ne pouvais pas toucher. Non pas que je n'aime pas le blanc, bien au contraire. Mais quand on aime la décoration d'intérieur, on est forcément frustré(e) de ne pas être dans ses murs. Je vais enfin pouvoir m'exprimer dans un domaine que j'aime tant, mais dont je ne détiens aucune autre clé que mon I N S T I N C T. Si proche du but, je suis pourtant traqueuse. Je n'ai pas trop le droit de me planter, c'est un sacré investissement, nos choix sont faits pour durer. La cuisine fut une évidence. Les salles de bains ont été plus compliquées à peaufiner, c'est un poste très couteux où l'on se heurte en plus à des considérations techniques. Mais tout est décidé et l'on ne reviendra pas en arrière. Le parquet sera en chêne blanchi; le plancher des chambres en faux-bois blanc. Maintenant, c'est aux murs que je réfléchis. Ils seront blancs pour la plupart, ou presque (il existe tant de nuances de blancs), mais certains ne le seront pas, notamment ceux de l'entrée et des chambres. Et je dois dire que le choix des teintes est plus fastidieux que prévu. C'est un vrai travail de décoration d'intérieur pour le coup.

J'aimerais consacrer une partie de mes prochains posts à la réalisation de ce projet que j'intitulerai simplement H O M E. Partager avec vous mes inspirations et la manière dont je vais les traduire dans cette maison. Puis une fois que cet intérieur existera, vous en montrer des images.

Mais avant, trouver les moyens de rallonger les journées d'une heure ou deux, ce n'est pas possible? Bon, tant pis.

///