c'est un été

... dont je vois déjà la fin alors même que je me demande s'il a commencé. Une sorte de temps intermédiaire. Je suis en transition entre deux maisons et je crois que cet été-là n'aurait jamais pu avoir le goût de cette saison parmi mes deux préférées. 

Mais je sais que l'année prochaine, il sera parfait.

En attendant, je ne veux pas oublier /

que nous avons rejoué la dolce vita, et vu cent nuances de bleu
ses plongeons à l'infini
ses premières "conversations" de sa jolie voix
leur complicité et puis leurs rires, irrésistibles
ses "je t'aime", cent fois par jour
ses "ma-mans", en courant vers moi
ses cheveux à lui qui poussent, dorés
ses cheveux à elle qui poussent, bouclés
ce nid qui a pris forme, incroyablement //




c'est beau

... de rêver (soupir). Sur ma show, chaud shopping list ou plutôt ma oui wishlist, quand j'aurai été très, très, TRES sage.

ou
source photos

//



happy little things #9

A Pâques, nous avons mis tous nos oeufs dans le même panier //









oui mais non

Bon, qu'est-ce que je fais? Je me désabonne de la newsletter de Catbird
Ces bagues ! Je les adore.


exactement, ce dont j'ai envie en ce moment... //




oui mais non, je construis ... //

la vie est un long blog tranquille

En ce moment, je n'ai le temps de presque rien, à part m'occuper des enfants et faire tourner la maison. J'ai un million de choses en stand-by, et ça commence à sérieusement me titiller de les mener à bien. Essayer de nouvelles choses en cuisine, plus élaborées; refaire de la pâtisserie. Me préparer des petits books pour la déco de la future maison, pièce par pièce; voire simplement chiner sur Pinterest. Me poser une bonne fois pour choisir les couleurs, même si 80% des idées sont là. Me perfectionner en photo, faire ce stage tant rêvé et étudier un peu mieux mes appareils. Terminer mes photobooks en cours depuis des mois. Envoyer un tirage des photos des 6 derniers mois. Finir mon bouquin commencé il y a des semaines, et recommencer à lire un auteur contemporain pour un auteur classique comme je l'ai toujours fait. Voir des films. Faire plus de sport (au-delà de mon cours de gym hebdomadaire). Et écrire ici, plus régulièrement et de manière plus construite. 

Je suis frustrée, faut bien le dire. Mais je sais pourquoi. La V R A I E vie. A peine est-ce le bon moment de me diriger vers mon bureau, que neuf fois sur dix, Léo se réveille. Je pourrais travailler le soir, lorsqu'ils sont couchés, mais c'est le seul moment de la journée où Sébastien et moi nous retrouvons. Léo a 15 mois, il est tiré vers le haut par sa soeur, son modèle, et veut tout explorer et expérimenter. En même temps, il est un vrai greffon et demande beaucoup les bras a besoin de ma présence (bien qu'il sache très bien jouer seul un bon moment). Comme j'aime les choses bien faites et que je veux être là pour mes enfants, je me donne des ordres de priorité et certaines envies sont simplement recalées, faute de temps de qualité à leur consacrer. Alors je patiente. Tout en sachant que mes enfants grandiront très trop vite, et que le jour où j'aurai tout le temps du monde à consacrer à mes activités, à un nouveau travail qui sait, je regretterai ces moments. 

Quand je regarde Romy et Léo jouer, pleinement ancrés dans le présent, je me dis qu'ils sont dans le vrai et qu'ils me donnent la chance de retrouver ces sensations. Autant que je le puisse. Alors je lâche mon téléphone et je les suis. Où qu'ils m'emmènent, aujourd'hui, c'est là ma place. //



happy little things #8

Redécouvrir ces photos près de 6 mois plus tard //